LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

  • Facebook Social Icône
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon

 

 

 

La thérapie craniosacrale biodynamique est issue des expériences et prises de conscience du Dr. William Garner Sutherland vers la fin de saa vie. . Il dévelppera sans cesse sa méthode et c'est vers la fin de sa vie que la nature spirituelle de ses concepts ont évolué vers l'approche que plus tard, un de ses élèves  les plus proches, Rolling Becker, a nommé biodynamique. Un autre élève, Harald Magoun, publia un ouvrage supervisé par Le Dr. Sutherland, Ostopathy in the Cranisal Field.

Un des plus proches élèves du Dr. Sutherland, qui a continué de développer le concept biodynamique  où il parle du Partenaire Silencieux, qu’il décrit être un point de parfait équilibre et d’immobilité  d’où naît le mouvement. Il l’appela aussi un point de  puissance d’où surgit la force d’auto-guérison. Ce modèle de la présence implique d’accepter l’existence d’un médecin intérieur, un ‘maître mécanicien’, en qui résideraient toutes les ressources dont l’individu a besoin pour sa santé.

 

A partir des années 1980, ce travail s'est ouvert et a été enseigné à un public plus large de thérapeutes hors de la communauté ostéopathique initiale. Ceci a amené la Thérapie Craniosacrale à prendre son indépendance comme approche holistique à part entière. Le courant Biodynamique se veut pionnier dans cette approche, tout en s'inspirant profondément des réalisations des pères fondateurs.

La thérapie craniosacrale biodynamique cardiovasculaire à été développée par Michael Shea, et reprend le modèle biodynamique transposé sur le coeur et le système cardiovasculaire. L'attention se porte sur le corps fluidique, la respiration primaire et le silence dynamique,

Les deux approches sont différentes :  la première, l'approche ostéopathique donne une fine impulsion au système  crânio-sacré afin qu’il puisse retrouver son bon fonctionnement., la deuxième propose une écoute et une recherche du point d’équilibre et du fulcrum - un point d’appui.  La présence et l’interaction de cette écoute permet à l’organisme de se réorganiser et de mobiliser les ressources inhérentes au corps, le mêmes qu'on trouve dans la nature.

La thérapie craniosacrale ostéopathique est née au début du 20ème siècle des expériences et observations du médecin ostéopathe William Garner Sutherland (1873-1954) William Garner Sutherland a étudié l’ostéopathie à Kirsville, la première école fondée par le fondateur de l’ostéopathie Andrew Taylor Still. Les techniques développées de la thérapie craniosacrale par le Dr Sutherland ont permis de reconnaître l'importance d'un système cranio-sacré constitué  du crâne et du sacrum,  formant une unité avec les membranes  du système nerveux central et le liquide céphalo-rachidien.
Ce dernier est animé d'une pulsion rythmique que le Dr Sutherland a appelé "souffle de vie" ou "rythme respiratoire primaire ».

William Garner Sutherland développera sans cesse sa méthode et c’est vers la fin de sa vie que la nature spirituelle de ses concepts ont évolué vers l’approche ce que plus tard,  un de ses plus proches élèves, Rollin Becker a nommé biodynamique. Un autre élève,Harald Magoun, publia dans  un ouvrage supervisé par le Dr. Sutherland, Osteopathy in the Cranial Field.