LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

  • Facebook Social Icône
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon
Rechercher

Syndrome de Maigne - douleurs dorso-lombaires

Mis à jour : 1 févr 2019


Vous souffrez de maux dans le bas du dos, au niveau des hanches, des fesses ou/et des cuisses ? La radiographie ou l’IRM n’ont rien révélé, votre médecin n’a rien trouvé qui pourrait être à l’origine de votre douleur dorsale ? Pensez au syndrome de Maigne ou encore syndrome de la charnière dorso-lombaire au niveau de vos vertèbres dorsales T11/12, jusqu’à la lombaire L1.

Ce syndrome, nommé d’après le rhumatologue du même nom, se caractérise par un pincement des nerfs due à un dysfonctionnement au niveau des vertèbres T12 (plus rarement T11) et de la lombaire L1. Les nerfs concernés se prolongent jusque dans les fesses et on parle alors d’une douleur projetée, car la douleur n’est pas ressentie spécifiquement dans la région de la vertèbre concernée. En effet, ce syndrome peut également être responsable de douleurs abdominales, dans la vessie ou dans l'aine, au niveau de la hanche, de la crête iliaque, d'un testicule, d'une lèvre gynécologique, du pubis… Les muscles dorsaux sont tendus, des chaines musculaires se raidissent. Très souvent, de nombreux spécialistes sont consultés avant que le bon diagnostic ne soit posé.


Quels traitements sont indiqués ? Les thérapies manuelles comme la thérapie craniosacrale, la physiothérapie, l’ostéopathie, le massage thérapeutique ou toute autre approche similaire peuvent être conseillées.

La thérapie craniosacrale se distingue par une approche non-invasive permettant aux nerfs de se calmer. L’action holistique sur le système nerveux parasympatique, par l’action des différents rythmes craniosacrés, favorise la réorganisation de l’organisme et initie le repositionnement de la vertèbre concernée soulageant ainsi le nerf pincé.


Parallèlement, il est conseillé de traiter la pathologie au niveau viscéral et de remuscler le dos au niveau des vertèbres dorsales, d’adapter la posture et veiller à une position correcte dans l’environnement professionnel, et privé. Dans la plupart des cas, le syndrome de Maigne ne nécessite pas d’intervention chirurgicale et avec la bonne thérapie, de justes postures et une bonne hygiène de vie, les infiltrations généralement prescrites pourront s’avérer non nécessaires.


Renseignements & RDV: Cabinet Svenja Knecht, 1400 Yverdon tél. 078 634 67 80 www.svenjaknecht.ch





199 vues